Russie : un avion prend feu après un atterrissage d'urgence à Moscou
Partager

Un avion de ligne de la compagnie russe Aeroflot était en feu après avoir atterri en urgence peu de temps après son décollage de l’aéroport moscovite de Cheremetievo dimanche, ont rapporté les médias russes. « Pour l’heure, nous confirmons la mort de 13 personnes, dont deux enfants », a déclaré une porte-parole du Comité d’enquête, Svetlana Petrenko, citée par l’agence publique Tass ; d’autres passagers sont portés disparues. Des ambulances ont été envoyées sur le lieu de l’accident et les passagers de l’appareil étaient évacués. Des équipes fouillaient l’arrière calciné de l’avion. L’origine de l’incendie n’a pas été déterminée. Une enquête a été ouverte.

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Les images des télévisions russes et des vidéos amateur montrent une impressionnante colonne de fumée s’élevant de l’appareil. D’autres images montrent l’avion en feu alors qu’il tente d’atterrir, puis des passagers l’évacuant par l’avant.

Avarie au bout de six minutes de vol

« L’avion a émis un signal de détresse après le décollage. Il a tenté un atterrissage d’urgence, n’a pas réussi la première fois et, à la deuxième tentative, le train d’atterrissage a frappé (le sol), puis le nez, et il s’est enflammé », a déclaré une source à l’agence de presse Interfax.

Selon le site FlightRadar24, l’avion avait décollé à 17 h 03 (heure de Paris), et atterri à 17 h 30 au même aéroport. Après avoir atteint l’altitude de 3 200 mètres au bout de six minutes de vol, l’appareil a commencé à perdre de l’altitude et de la vitesse et son transpondeur a émis le code de détresse correspondant à une panne radioélectrique (code 7600). Suite à cette avarie, l’appareil a décrit deux boucles au-dessous de la zone de l’aéroport. A 17 h 26, le transpondeur a ensuite émis un code d’alerte générale, avant que l’appareil n’atterrise d’urgence trois minutes plus tard, après seulement 27 minutes de vol.

L’appareil russe, un Sukhoi Superjet-100-95B livré à la compagnie en septembre 2017, devait décoller pour Mourmansk (nord), d’après l’agence Ria Novosti. Selon elle, un dysfonctionnement électrique pourrait être la cause de l’incendie, qui se serait déclaré en vol.

Le Sukhoi Superjet-100 en feu sur le tarmac de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo, le 5 mai 2019.
© МБХ Медиа Le Sukhoi Superjet-100 en feu sur le tarmac de l’aéroport de Moscou-Cheremetievo, le 5 mai 2019.


Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here