Me Josette Kadji, Avocate agréée à la Cour Pénale Internationale de La Haye.
Partager
  • 8
    Partages

L’un des membres du collège d’avocats en charge de la défense de l’ancien président Laurent Gbagbo est de nationalité camerounaise. Josette Kadji est portée en triomphe au Cameroun et ailleurs sur le continent depuis l’acquittement prononcé en faveur de ses  clients cette semaine par la Cour pénale internationale siégeant à la Haye, aux Pays-Bas. A son retour au bercail  le 17 janvier 2019, cette fille du défunt milliardaire  Joseph Kadji Defosso a eu droit à un comité d’accueil spécial à l’aéroport international de Douala. Des félicitations, des chants patriotiques à l’instar de l’hymne national de Côte d’Ivoire ont été exécutés à l’occasion. Interrogée ensuite par les journalistes présents elle a dit éprouver beaucoup de bonheur. « La joie, complète, indescriptible. Une grande joie pour la reconnaissance que le Tribunal a eue pour notre travail », s’est-elle réjouie.

Répondant à la question de savoir ce qui explique son engagement dans la défense de Gbagbo l’avocate expérimentée déclare : « C’est tout simplement le panafricanisme. Je reconnais que le combat de Gbagbo vaut pour toute l’Afrique. Et c’est ce que je vois puisque toute l’Afrique m’a envoyé des félicitations depuis deux jours. Toute l’Afrique suit, tout le monde suit. Vraiment il faut rende hommage à ces juges qui ont eu le courage de rendre cette décision qui était la seule à pouvoir être rendue. Il faut leur reconnaître le professionnalisme ».   

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Les clients Me Kadji devront cependant attendre avant de respirer l’air de la liberté. Le verdict des juges de la Cour pénale internationale a té mis entre parenthèses à la suite de l’appel interjeté par l’accusation conduite par la procureure Fatou Bensouda.


Partager
  • 8
    Partages

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here