© Kenzo TRIBOUILLARD / AFP Dans un entretien téléphonique de plus d'une heure avec Hassan Rohani, Emmanuel Macron a dit vouloir "explorer d'ici au 15 juillet les conditions d'une reprise du dialogue avec toutes les parties".
Partager

Le président français Emmanuel Macron a fait part samedi à son homologue iranien Hassan Rohani de sa “forte préoccupation face au risque d’affaiblissement de l’accord nucléaire” iranien et des “conséquences qui s’en suivraient nécessairement”, a annoncé l’Elysée.

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Une “nécessaire désescalade”

Dans un entretien téléphonique de plus d’une heure, Emmanuel Macron a dit vouloir “explorer d’ici au 15 juillet les conditions d’une reprise du dialogue avec toutes les parties” pour que s’engage “la nécessaire désescalade” après l’annonce par l’Iran qu’il allait enrichir l’uranium à un degré prohibé, selon la présidence française.


Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here