Partager

Nicolas Sarkozy continue dès qu’il le peut à tacler François Hollande. Dans une enquête diffusée lundi à 20h45 sur Bfmtv sur sa vie d’après, on voit l’ancien président s’en prendre à son successeur, lors d’une conférence à Bruxelles en octobre, sans le citer nommément : “Je suis assez réservé sur le concept de normalité. Vous connaissez beaucoup de dames, de femmes qui disent à leurs copines :  ‘J’ai rencontré l’amour de ma vie, il est vraiment normal (rires).'”

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Des mauvaises relations depuis plusieurs années

Les relations entre Nicolas Sarkozy et François Hollande sont notoirement mauvaises depuis plusieurs années. L’ancien patron de l’Ump reproche notamment au socialiste de ne pas l’avoir raccompagné à sa voiture lors de la passation de pouvoirs en 2012. Il lui en veut aussi de ne pas l’avoir sollicité entre 2012 et 2017 en tant qu’ancien président : “S’il m’avait demandé mon avis, s’il m’avait invité, s’il m’avait simplement demandé d’avoir une utilité, je l’aurais fait bien volontiers. Mais je pense qu’il n’en a même pas eu l’idée”, a-t-il assuré le 30 juin 2019, sur France 2

Dans la même conférence, on entend aussi Nicolas Sarkozy ironiser sur l’immobilisme français : ‘A Abou Dhabi, où j’étais la semaine dernière, ils ont 4 nouveaux projets. Nous on met 40 ans pour ne pas faire Notre-Dame-des-Landes. Si un type voulait construire la Tour Eiffel aujourd’hui, il ne faudrait pas qu’il y ait une petite herbe particulière au Champ de Mars… (rires). Attention… La petite suédoise [Greta Thurnberg, Ndlr elle pourrait venir et puis… (rires)”.


Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici