Ethiopian Airlines gives women the focus with a historic flight
Partager
  • 8
    Partages

Un Boeing 737 d’Ethiopian Airlines qui effectuait la liaison Addis Abeba-Nairobi, s’est écrasé dimanche matin peu après le décollage et les 157 personnes qui se trouvaient à bord ont péri dans l’accident.

Le vol ET302 s’est écrasé quelques minutes après le décollage, “causant la mort de tous les 149 passagers et 8 membres d’équipage à son bord”, a annoncé le média d’Etat éthiopien Fana Broadcasting Corporate, citant la compagnie aérienne.

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Un peu plus tôt dans la matinée, la compagnie avait annoncé la tragédie dans un communiqué: “Nous confirmons que notre vol ET302 d’Addis Abeba à Nairobi a été impliqué dans un accident aujourd’hui”, a-t-elle déclaré.

L’appareil avait décollé à 08H38 (05H38 Gmt) de l’aéroport international Bole d’Addis Abeba et “perdu le contact” six minutes plus tard, selon la même source. Il devait atterrir à Nairobi vers 10H30 (07H30 Gmt). Les conditions météorologiques étaient bonnes dimanche matin à Addis Abeba.

L’appareil s’est écrasé dans la région de Bishoftu en région Oromia, à une soixante de kilomètres au sud d’Addis Abeba.

Ethiopian Airlines a indiqué qu’elle allait envoyer du personnel sur le lieu de l’accident afin de “faire tout son possible pour aider les services de secours d’urgence”.

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a indiqué dans un tweet “vouloir exprimer ses profondes condoléances aux familles de ceux qui ont perdu leurs proches bien-aimés sur le vol régulier d’un Boeing 737 d’Ethiopian Airlines à destination de Nairobi, au Kenya, ce matin”.

Nous sommes attristés par les nouvelles indiquant qu’un avion de ligne d’Ethiopian Airlines s’est écrasé six minutes après le décollage en direction de Nairobi. Mes prières vont à toutes les familles et aux proches de ceux qui étaient à bord”, a pour sa part twitté le président kényan Uhuru Kenyatta.

Le président de la commission de l’Union africaine Moussa Faki a également envoyé un message de condoléances.

Compagnie en pleine expansion

Ethiopian Airlines a indiqué qu’elle mettait en place un centre d’information des passagers et un numéro de téléphone pour les proches des personnes susceptibles d’avoir été à bord de l’avion. Sur son compte Twitter, les couleurs vives de la compagnie ont été remplacées par du noir et blanc.

A l’aéroport international de Nairobi (Jkia), des proches de passagers avaient dans la matinée fait part à l’Afp de leur mince espoir de revoir leur parent.

“J’espère encore que tout va bien”, a juste réussi à dire Peter Kimani, venu chercher sa soeur Florence Wangari, une infirmière “qui voyage beaucoup”. “Nous ne pouvons que prier pour qu’elle n’ait pas pris place dans l’avion”.

Khalid Ali Abdulrahman a de son côté eu beaucoup de chance. Venu chercher son fils à l’aéroport, il apprend sur place que son avion s’est écrasé. “J’étais sous le choc mais peu de temps après, mon fils m’a appelé pour me dire qu’il était toujours à Addis et qu’il n’avait pas embarqué sur ce vol”, a-t-il déclaré.

La compagnie Ethiopian Airlines, détenue à 100% par l’Etat éthiopien, a connu une très forte expansion ces dernières années. Sa flotte compte plus de 100 appareils, ce qui en fait la plus importante sur le continent africain.

Courant 2018, une étude du cabinet spécialisé ForwardKeys indiquait qu’Addis Abeba avait dépassé Dubaï en tant que premier aéroport de transit pour les passagers arrivant en Afrique sub-saharienne. L’aéroport d’Addis Abeba a par ailleurs été récemment rénové.

Le Boeing 737-800 Max qui s’est écrasé était un appareil récent livré courant 2018 à la compagnie.

Le dernier accident grave d’un avion de ligne d’Ethiopian Airlines est celui d’un Boeing 737-800 qui avait explosé après avoir décollé du Liban en 2010. Les 83 passagers et les sept membres de l’équipage avaient été tués.


Partager
  • 8
    Partages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here