Cote d'ivoire Maire, cinq candidats pour un fauteuil. 5 candidats pour un fauteuil. Les élections régionales dans la région du Guémon mettront aux prises 5 candidats.
Partager
  • 2
    Partages

Dans la commune de Port Bouet (commune portuaire, Abidjan) et dans le Guemon (Ouest), les élections ont été invalidées et seront donc reprises. Dans la région du Guemon, les élections régionales seront reprises. Ces élections crystalisent toutes les attentions. Un fief où l’exrebelle Amadé Ouremi a encore des éléments en armes et occupent impunément les forêts des autochtones Guéré (ethnie ouest ). Les nouvelles dates de ces élections seront fixées dans un mois. PanoramaPapers va suivre dans les détails ces élections vu le caractère capital que revêt cette région, au cœur d’une crise ouverte.

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Pour ces régionales dans le Guemon, 5 candidats pour un fauteuil. Les élections régionales dans la région du Guémon mettront aux prises 5 candidats dont 4 députés et un capitaine des douanes.

Serey Doh Célestin : le volontariat au service des populations

Capitaine des douanes, Serey Doh dut Adjaro, par ailleurs frère ainé du footballeur Serey Dié, n’est pas un inconnu dans la région. Il se présente comme un candidat volontaire car c’est avec la volonté qu’on peut se mettre au service des populations et penser le développement avec elles. C’est cette philosophie qui l’a poussé à faire des dons de 5 ambulances dans la région, à soutenir les actions de cohésion sociale et à soutenir les femmes et les jeunes à travers la création d’activités génératrices de revenus pour eux. En tant que sociologue, il se dit mieux placé pour connaître les besoins des populations.

« Tout projet de développement part d’un sociologue », soutient-il, confiant. Il jouit d’une popularité forgée de longue date et a tissé des alliances avec plusieurs cadres de la région pour ratisser large.

Innocent Youté : des projets plein la tête

Le député de Kouibly, Innocent Youté est dans les startings-block dans le Guémon. Il entend créer de l’emploi pour la jeunesse. Par quel mécanisme ? En créant un centre de formation en mines et en foresterie, deux domaines d’activités à fort potentiel dans la région. Transformer Duékoué en ville intelligente, en pole de développement et créer un marché de gros de 25 mille emplois directs tiennent aussi à cœur au député. Il ambitionne par ailleurs créer une grande banque régionale qui va financer des projets. Sur la liste, 6 personnes issues de la diaspora viendront apporter leur expertise et leurs carnets d’adresse pour faire bouger la région qui sera valorisée à travers un grand festival pour promouvoir les arts et la culture wê.

 

Evariste Méambly : la force du bilan

Le député Evariste Méambly, président sortant du conseil régional est très confiant. Classé 3ème meilleur président de conseil régional, il compte sur son bilan jugé positif pour convaincre les populations du Guémon à lui faire confiance à nouveau. Il entend donc poursuivre le travail entamé et finaliser de nouveaux projets comme la création d’une usine de chocolat dans le Guémon pour créer des emplois pour les jeunes mais aussi pour les femmes pour qui il a déjà beaucoup fait.

Oulat Privat : le développement au-delà des chapelles politiques

Oula Privat, le vice-président de l’Assemblée nationale veut se mettre au service du développement de sa région. Il a fédérer pour cela des cadres issus du Rhdp dont Doumbia Ibrahim (DG de la Gestoci), le député PDCI de Bangolo Taï Thierry et le journaliste Amos Béonao. Un vivier de qualité avec qui il a la vision de développer le Guémon en allant au délà des chapelles politiques car sans la paix et la cohésion, pas de développement. Pour lui, il est temps de donner au Guémon, une équipe qui pense aux populations. Son expérience d’élus de la nation depuis deux législatures constituent des atouts certains. Ses contacts et son carnet d’adresse bien fourni font de lui un candidat sérieux. La cohésion sociale et la paix, il compte encore les promouvoir.

Doh Simon : un souffle nouveau au Guémon

Le député de Bangolo Doh Simon, fort de ses 30 ans de carrière hors du pays, entend mettre son expérience au service du Guémon. Acteur de la cohésion dans le Guémon, il a mis en place le conseil régional des chefs de villages et de communauté, une tribune pour instaurer le dialogue et la paix. A son actif également des projets pour la réinsertion des jeunes et des femmes. Avec à ses côtés, le député Pdci Ya Touré, Doho Simon compte donner un autre souffle au Guémon en promouvant la diversification des cultures, au-delà du cacao. Il entend faire de la région le grenier de la Côte d’Ivoire à travers une politique basée sur l’Houphouetisme vrai.

Avec la reprise de ces élections dans cette région, il ne faut pas écarter l’hypothèse d’une crise ouverte. Des observations craignent des tensions interethniques. Une élection que PanoramaPapers va suivre de près.


Partager
  • 2
    Partages

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici