(Photo d'illustration) Le président Chinois Xi Jinping et le président américain Donald Trump lors d’une visite d’État de ce dernier à Pékin. JIM WATSON/AFP
Partager

 

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Donald Trump a choisi l’escalade. C’est par un communiqué officiel que la Maison Blanche a annoncé que le président envisageait la mise en place de nouvelles taxes sur les produits chinois pour un montant de 100 milliards de dollars. « Plutôt que de remédier à sa mauvaise conduite, la Chine a choisi de s’en prendre à nos fermiers et nos fabricants », accuse Donald Trump qui évoque « des représailles injustes ».

Le président demande au bureau américain du commerce d’identifier les produits chinois qui pourraient être visés. Dans son communiqué, la Maison Blanche accuse la Chine d’avoir détruit des millions d’emplois aux Etats-Unis du fait de ses pratiques commercialesdéloyales et du vol de la propriété intellectuelle des Américains. Mais le président souligne qu’il reste prêt à négocier avec Pékin.

Quelques heures plus tôt, le nouveau conseiller économique de Donald Trump avait déclaré dans un élan d’optimisme : « Notre intention n’est pas de punir qui que ce soit. Je pense que nous finirons par parvenir à un accord. » Mais pour l’instant, Donald Trump privilégie la menace et la surenchère à l’art de la négociation.


Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici