Inclusing, le médicament mis en quarantaire sur le marché.--Image illustration-
Partager
  • 12
    Partages

Il s’appelle Pyramax. C’est un nouveau dispositif médical contre le paludisme qui prend déjà place dans les rayons pharmaceutiques du Cameroun. En une seule prise quotidienne et pendant trois jours de traitement, ce nouvel antipaludique, à en croire les professionnels de la santé, soigne le paludisme avec efficacité. Selon le Dr Philippe Brun, consultant médical sur le paludisme, « le Pyramax est une nouvelle combinaison à base d’artemisinine, qui associe l’artesunate à une nouvelle molécule qui s’appelle la pyronaridine, et qui n’a jamais été utilisée en Afrique ».

Le spécialiste précise que le médicament a été développé dans de très nombreux pays d’Asie du Sud-Est, en Afrique et a été enregistré par l’Agence européenne du médicament. Il a nécessité dix années de recherche à son fabricant, un laboratoire sud-coréen pour aboutir à ce résultat, présenté le 9 mars aux professionnels de la santé à Douala.

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Pour le Pr Same Ekobo, vice-président du comité national Roll back malaria, ce nouveau médicament a l’avantage d’être adapté à l’enfant. “Le comprimé, précise-t-il, se dissout comme une poudre dans l’eau et devient un sirop. Il freine l’évolution du paludisme simple vers le paludisme grave qui est mortel.” Les chiffres sont inquiétants. Selon le Dr Dorothy Achu Fossah, secrétaire permanent du programme national de lutte contre le paludisme, 3299 décès ont été causés par le paludisme au Cameroun en 2018.


Partager
  • 12
    Partages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here