Partager
  • 4
    Partages

C’est avec un réel intérêt que le Front Citoyen, plate-forme réunissant des organisations de la Société Civile et des Partis politiques de l’Opposition, a suivi les différentes communications (i) de la Commission des droits de l’homme des Nations-Unies, (ii) de l’Union Européenne et (iii) du Secrétaire d’Etat Adjoint aux Affaires Africaines des États-Unis relatives à la situation qui prévaut actuellement au Cameroun sur le plan politique et social, notamment en ce qui concerne le respect de l’état de droit et la situation des droits humains.

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

A cet effet, le Front Citoyen interpelle la Communauté Internationale car il est important à ce stade de :

1⃣. Condamner fermement et très directement les violations des droits humains et des principes démocratiques ;

2⃣. Demander la libération immédiate et inconditionnelle de toutes les personnes illégalement arrêtées et condamnées dans le cadre de la crise anglophone et des manifestations de la Coalition autour du MRC.

3⃣. Demander des comptes au régime Biya lors des rencontres internationales (les représentants du gouvernement camerounais doivent être interpellés selon les mécanismes existants sur les cas avérés d’assassinat, emprisonnement et torture) ;

4⃣. Déclencher le processus de sanctions individuelles contre les membres du gouvernement camerounais responsables de la violence et du chaos actuels dans le pays : interdictions de voyager, gel des avoirs, saisie des biens, etc.

Dans les jours et les mois à venir, il sera important pour vous, chère communauté internationale, de faire face aux brimades et à l’intimidation qui constituent les tactiques habituelles du régime en place.

Vos appels en faveur du respect des droits humains de l’état de droit susciteront des critiques d‘ « ingérence dans les questions de souveraineté nationale ». Ne soyez pas dupes !

▶Les nations souveraines utilisent leurs richesses pour fournir des services de base à leurs peuples.

▶Les nations souveraines placent les intérêts de leurs peuples au-dessus de tout.

▶Les nations souveraines respectent les droits fondamentaux de leurs citoyens et respectent la loi.

▶Sous le régime Biya, le Cameroun n’est pas une nation souveraine. C’est précisément pour rétablir notre dignité et notre souveraineté en tant que nation que nous, Membres de la société civile et de l’Opposition, sommes déterminés, malgré les violences qui se déchaînent contre nous, à défendre les droits humains du peuple camerounais, la primauté du droit et des libertés fondamentales au Cameroun.

En ces moments cruciaux, il est important que vous, Communauté Internationale, soyez fermement aux côtés du peuple camerounais.

Peu importe l’inévitable violence verbale et médiatique qui se déchaînera sur vous, en tant qu’individus et en tant que pays, il importera de continuer à s’investir dans la construction de la relation durable qui lie le peuple camerounais et la communauté internationale sur une base solide de respect des droits humains et des libertés fondamentales.

ONT SIGNE POUR LE FRONT CITOYEN :

1. Alice Nkom, Avocate, Société Civile
2. Ludovic Lado, Religieux, Société Civile
3. Maximilienne Ngo Mbe, Réseau des Défenseurs des Droits de l’Homme en Afrique Centrale
4. Jean Pierre Bekolo, Cinéaste, Société Civile
5. Sylvie Ndongmo, Women International League for Peace and Freedom (WILPF) – Cameroon Section
6. Sam Mbaka, Leader Politique
7. Achille Kotto, Comité Citoyen pour la Transparence et l’Exercice des Libertés
8. Jean Genestar Priso, Cameroon Patriotic Diaspora
9. Philippe Nanga, Un Monde Avenir
10. Felix Nkongho Agbor Balla, Centre for Human Rights and Democracy in Africa (CHRDA)
11. Jean Marc Bikoko, Dynamique Citoyenne
12. Immanuel Wanah Bumakor, Mouvement AGIR
13. Alice Sadio, Alliance des Forces Progressistes
14. Edith Kahbang Walla, Cameroon People’s Party
15. Albert Moutoudou, UPC-Manidem
16. Djang Denis, People’s Action Party
17. Elizabeth Nkolo Ayissi, CAFAGB
18. Youssouf Mefire, Stand Up For Cameroon
19. Elizabeth Nkwah, Mothers of the Nation
20. Hilaire Kamga , Plateforme de la Société Civile pour la Démocratie au Cameroun
21. Henri Oscar Menguede Mbassi, Offre Orange
22. Hiram Iyodi, Mouvement Patriotique pour la Prospérité du Peuple
23. Tchakounté Charlotte, Avocate, Société Civile


Partager
  • 4
    Partages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here