Le train de la mort. Passagers et curieux en débandade totale.
Partager
  • 6
    Partages

La catastrophe ferroviaire du 21 octobre 2016 à Eséka avait mis en sommeil le transport des passagers par train entre les villes de Douala et de Yaoundé. Cet état de choses ne va plus durer puisque des actions visant à relancer le trafic sont actuellement en cours. L’on tient l’information du ministre des transports Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe.

Face à la presse le 20 février 2019 au salon Promote, il a précisé que le transport de marchandises se poursuit « à cadence modérée » du fait de l’état de la voie ferrée endommagée et dont les travaux de réhabilitation se poursuivent. « Le transport voyageurs n’est pas abandonné. Actuellement nous avons des petites voitures qui arrivent encore à desservir quelques villes entre Douala et Yaoundé », a-t-il assuré dans un extrait sélectionné par une chaîne de télévision privée camerounaise, avant de dévoiler les actions entreprises dans l’optique d’un retour à la normale.

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Le ministre Ngalle Bibehe a fait savoir que le gouvernement et Camrail ont entamé un programme d’acquisition de voitures. Sur les 9 locomotives programmées 5 sont déjà arrivées et 4 le seront incessamment. 25 voitures voyageurs en cours d’acquisition et devraient être reçues cette année. En outre,  5 modules Autorail devraient arriver l’année prochaine.


Partager
  • 6
    Partages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here