Des soldats attendent les instructions de leur hiérarchie
Partager

Les cas de décès ont été notés dans les Malende-Muyuke et de Mbalangi, dans le Sud-Ouest.

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Des témoins rapportent ainsi que des hommes en tenue à bord e véhicules particuliers ont tiré sur des civils.

« C’était vers 13 heures [hier] lorsque l’armée est arrivée à Malende – Muyuka. Ils sont venus dans des voitures privées et certains dans leurs jeeps », indique un témoin présent sur le lieu.

Dans le village de Mbalnagi, un autre civil aurait été également abattu. Le déroulement des faits, c’est également un témoin qui les rapporte. Sortis de véhicules particuliers avec des armes automatiques, les hommes en tenue se sont retrouvé face-à-face avec des jeunes devant un magasin de téléphones. Pris de peur, les jeunes ont pris la poudre d’escampette. « Les militaires ont ouvert le feu et une personne a été touchée par 4 balles et fait actuellement l’objet de soins médicaux », rapporte la source.

D’après les villageois, en une semaine, une dizaine de civils ont trouvé la mort. « Ils savent que la saison du cacao est arrivée et ils gagnent rapidement de l’argent en extorquant les populations », a déploré un villageois.

Les complaintes visant les forces de l’ordre dans cette partie du Cameroun se multiplient. Plus que jamais dans les régions anglophones, on met en cause certains membres des forces de l’ordre.


Partager

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here