Paul Biya, président de la République depuis 37 ans. Tout fatigué, il vaudrait se faire remplacer par sa femme ou son Oncle.
Partager
  • 8
    Partages

Alors que des tabloïdes camerounais annoncent que des fonctionnaires de la représentation diplomatique camerounaise en suisse sont entendus par la police actuellement au pays pour “atteinte à la sûreté de l’Etat”; des documents top secrets de la haute administration et même de la présidence se retrouvent de plus en plius sur la place publique.

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Le dernier en date attribué à la présidence de la République, donne dans le détail la composition des membres de l’équipe de sécurité du chef de l’État ainsi que leurs identités et les armes qu’ils portent.

Peu avant, des notes confidentielles relatives à la limitation des déplacements des ministres et directeurs généraux d’entreprises d’État ont été publiées sur la place publique. Yaoundé s’était déjà montré embarrassé par la publication de tels documents dont certains touchent à la sécurité de l’État.

Le gouvernement en avait interdit la publication sur internet. Les autorités avaient fait peser la menace de poursuites judiciaires, malgré cela le phénomène perdure.

De telles attitudes masquent mal la présence de personnes prêtent à liquider le pouvoir de Yaoundé à tout moment. Des gestes qui ne tromptent pas dans un régime qui n’a que trop durée et que de personnes internes au système commencent à se fatiguer de leur leader.

La sortie du doyen du Sénat camerounais, Chief Mukete, vient ainsi confirmer cette thèse selon laquelle, le pouvoir de Yaoundé est entrain de chavirer. Il a tenu un discours opposé à celui généralement tenue par le gouvernement Biya en un peu plus de 15 minutes.

 


Partager
  • 8
    Partages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here