Paul et Chantal Biya, 20 mai 2019. Illustration de la gouvernance assistée et du fatigue très avancée du chef de l'État.
Partager

Ce fût une épreuve difficilement surmontable pour un homme dans son état de santé physique et mentale et de son âge qui, le 20 mai dernier au soir, a livré aux yeux du Cameroun tout entier, l’image d’un président, d’un vieil homme égaré, hagard, perdu, parlant seul ou plutôt se parlant à lui-même, guidé et aidé par son épouse pour comprendre ce qui se passait autour de lui et pour simplement lever les bras en signe de salut.

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Oui, en 30 minutes chrono, un nouveau malade d’Alzheimer bourré de calmants, peut très bien tromper la vigilance des incrédules et faire un discours à peu près cohérent.

Mais, solidement accroché à son pupitre comme à une bouée de sauvetage, nous avons vu un vieil homme, déployant des tonnes d’efforts pour lire son discours rédigé en écritures grand format, qui défilait sur le prompteur réglé à son maximum de résolution devant lui.

Au delà du message de ce jour là, voilà le big challenge auquel Mr BIYA a été confronté ce fameux soir…

Rappelons que 2 jours plutôt, ce fameux discours de 30 minutes avait été secrètement annulé à la dernière minute, tout simplement parce que l’état mental et physique du vieil homme n’avait pu être stabilisé par ses médecins.

Il est donc important de savoir ceci :

À chacune de ses sorties en public ou lorsqu’il doit recevoir des invités, l’homme BIYA est intensément pris en charge par ses médecins, sous la surveillance de son épouse, pour être stabilisé mentalement et physiquement, afin de donner le change à ses hôtes ou aux téléspectateurs.

Voilà pourquoi Chantal BIYA son épouse ne le quitte presque jamais des yeux et lui porte une assistance plus que maladive en public. En fait c’est son lot quotidien en privé.

Si François Mitterrand son mentor a durant 14 ans trompé le peuple français sur son désastreux état de santé, pourquoi pas son meilleur élève BIYA.

Voilà pourquoi aussi, j’estime que le jeune président de 40 ans Emmanuel Macron, ne rend pas service au Cameroun, en soutenant le maintien au pouvoir d’un vieux président malade et désormais inapte âgé de 87 ans.

Voilà pourquoi la question de sa démission ou mise à l’écart du pouvoir, doit être le sujet majeur de ce fameux dialogue national inclusif qui va bientôt s’ouvrir au Cameroun ou ailleurs, et je veillerai bien à ce qu’il en soit ainsi.

La vérité doit être dite et qu’il en soit toujours ainsi.


Partager

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here