Paul et Chantal Biya, faisant leur arrivée à Yaoundé après leur rapatriement.
Partager

Le Gouvernement helvétique, sous la pression d’une pétition appelant à expulser Paul Biya du territoire Suisse sous l’impulsion de la colère de la Brigade anti-sardinard, a finalement écourté le séjour de l’Homme fort de Yaoundé. Il aura passé l’un des plus courts séjours de son histoire d’éternel voyageur en Europe.

La diaspora camerounaise décidée à en découdre avec Paul Biya cette fois.
la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Pour plus d’un, c’est le moment ou jamais pour Paul Biya de se rendre à l’évidence que l’heure est à la vérité. Paul Biya doit, pour l’épanouissement de la nation et la résolution de la crise politique qui se cristallise, prendre de grandes décisions après les évènements de l’hôtel intercontinental. Mais, surtout, si c’est encore lui le commandant de la barque Cameroun.

Cette humiliation du Cameroun par la Suisse est une grande première dans l’histoire des nations. Un fait qui devrait enseigner les autorités camerounaises sur au moins 3 choses. Du moins si on s’en tient aux motifs des manifestants.

Il y a d’abord cet éternel problème de manque d’infrastructures hospitalières dans notre pays.

Toute personne normale est en droit de se demander ce qui aura empêché Paul Biya de doter les hôpitaux camerounais d’un plateau technique adéquat pour ses soins lui-même et de son  peuple en général; s’il pense même encore à ce peuple là !

Le Bal des manipulateurs,méchants… égoïstes.

Au regard du nombre de voyages effectués par le vieux dictateur en 37 ans de pouvoir, on n’a pas besoin d’être économiste pour se rendre compte que l’argent dépensé lors des voyages du vieux aurait construit en moyenne 10 hôpitaux de standard internationaux au Cameroun, donc 1 par région ; et payer les services de n’importe quel médecin du monde pour le bien être des camerounais. Est-ce par méchanceté qu’il ne le fait pas puisqu’il peut se soigner ailleurs, ses ministres et leur famille avec ; ou c’est par simple inertie ? Ou alors par égoïsme? Aller savoir…

Lire aussi: Swisse > Repression du 29 juin aux manifestations anti Biya: Un député demande l’expulsion du vieux dictateur

L’autre revendication de la diaspora camerounaise, c’était la libération des prisonniers politiques, donc Maurice Kamto, principal challenger de Paul Biya à l’élection présidentielle de 2018. Même si le Conseil constitutionnel a déclaré Paul Biya vainqueur, Maurice Kamto, du fond de sa prison, continue de revendiquer sa victoire. On se poserait également quelques questions pour cette deuxième revendication de la diaspora.

Mais ! Pour celui qui dit avoir gagné les élections ! Comment peut-il refuser de présenter et de faire soumettre les Procès-verbaux querellés à l’appréciation de tous pour que chacun en tire ses conclusions et de conclure que Biya a effectivement gagné ? Que non ! Il a préféré jeter le leader de son opposition en prison ! Quelle démocratie ? De bien

Il est tombé sous les ballles des ambazoniens seulement 4 jours après avoir porté son grade de sous-lieutenant.

curieuses interrogations…

La principale préoccupation de la Brigade anti-sardinard était aussi et surtout la résolution de la Crise anglophone. Une crise que beaucoup mettent dans le crédit de la mal gouvernance du gouvernement inerte depuis bientôt 40 ans au Cameroun. Ici, on compte déjà plus de 2.000 morts donc plusieurs éléments de forces de défenses camerounaise, et plus de 500.000 milles déplacés.

L’autre petite chose à ne pas négliger: c’est l’oppression des camerounais. A force de se trouver dans l’incapicité de manifester dans un pays où on parle sans cesse d’une soit disante démocrartie, la diaspora camerounaise a en effet trouver un terrain fertile en occident où la liberté d’expression n’est pas qu’un simple slogan.

Mais en dépit de tout ceci, vous verrez ce que les faucons de Yaoundé vont expliquer au peuple. Ils ne vont pas s’empêcher de sauter sur les médias cette semaine pour essayer une fois de plus d’expliquer l’inexplicable au pauvre peuple camerounais !

Ces Hommes qui ont jeté la honte dans la poubelle manipulent dans les deux sens. Ils manipulent le Chef de l’Etat au point de le rendre “bête.” Ce gros bébé qui se fait tromper chaque jour depuis près de 40 ans. Ils ont aussi rendu le peuple camerounais bête au point de le réduire à une simple boîte de sardine. Ils ont tellement manipulé le pauvre peuple par media interposé au point de le faire croire que toute personne qui aille contre Paul Biya est un « diable s’il n’est pas tribaliste ou un neveu de lucifère qui veut déclencher la guerre au Cameroun. » Et curieusement tout le monde y croit !  On l’a vu avec John Fru Ndi, Adamou Ndam Njoya … aujourd’hui, c’est le tour de Kamto. A qui le tour demain ? Just wait…

A la fin personne ne maîtrise plus rien et personne ne comprend plus rien.

Ce 05 juillet, ils ont encore été mobilisés comme de bêtes sauvages à prix de 2.500 Fcfa par personne, pour s’aligner sur les deux côtés de ce qui tient de route menant au palais de l’Unité, où réside Paul Biya.

Iliassou Chirac Kpoumié, Directeur de la publication parorama papers.

Le peuple camerounais attend voir les mesures que le vieux président prendra ou pas dans les prochains jours. Toute chose qui déterminera de quel type de personne il est. On saura véritablement s’il a souvent vraiment été trompé comme on le dit souvent à chaque occasion qu’il manque le coach; ou s’il a souvent laissé faire, et laisse faire depuis toutes ces années. Et, l’élimination des Lions indomptables aidant, le gouvernement n’aura plus rien pour voiler les yeux aux pauvres camerounais. Naturellement, Paul Biya devrait sacrifier quelques malchanceux dans ces décisions très attendues.


Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here