Partager

1. En date au 16 mai 2019, le Comité chargé des organisations non gouvernementales des Nations Unies, au cours de sa 18e séance plénière, dans la deuxième partie de sa session 2019, ECOSOC/6982-ONG/890, a recommandé, à l’unanimité des membres dont tous les États d’Afrique, au Conseil Économique et Social (ECOSOC) d’octroyer le Statut Consultatif Spécial à l’ONG Mandela Center International;
2. Aussi, le Conseil Économique et Social (ECOSOC), au cours de sa session de 2019, 36e & 37e séances plénières du 23 juillet 2019, ECOSOC/7010, a décidé d’adopter, à l’unanimité de tous les membres, le rapport E/2019/32 (Part II) du Comité chargé des organisations non gouvernementales dans sa session de reprise 2019 ;
3. Il est important de rappeler que la relation consultative avec l’ECOSOC est gérée aujourd’hui par la Résolution 1996/31 de l’ECOSOC adoptée le 25 juillet 1996 au cours de sa 49e séance plénière qui définit les conditions à remplir pour obtenir le statut consultatif, les droits et obligations des ONG en statut consultatif, le rôle et la fonction du Comité chargé des ONG de l’ECOSOC et la responsabilité du Secrétariat des Nations Unies quant au soutien de la relation consultative ;
4. Il convient de préciser que Mandela Center International a bénéficié de ce Statut Consultatif Spécial après avoir prouvé clairement que non seulement ses actions en Afrique et dans le monde sont très appréciables et ont permis de redonner du sourire à des milliers de victimes des violations des droits humains depuis sa création en 2005, mais aussi que son programme de travail est directement lié aux buts et objectifs des Nations Unies, dispose une structure de représentation crédible, un mécanisme de comptabilité bien structuré et une preuve d’un procédé de prise de décision transparent et démocratique, ainsi qu’un rayonnement géographique assez large;

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

5. Avec cette nouvelle reconnaissance planétaire, l’ONG Mandela Center International jouit désormais du privilège d’être consulté et de prendre part à toutes les conférences internationales entrant dans son domaine d’action et organisées par les Nations Unies, ainsi qu’aux réunions des organes de préparation desdites conférences, après être dûment accréditée ;
6. De même, cette nouvelle position permet à Mandela Center International de participer non seulement aux travaux de l’ECOSOC, mais aussi à ceux de sa trentaine d’organes subsidiaires, à la quinzaine de mécanismes des Droits de l’Homme des Nations Unies dont les 10 organes de traité dont le Comité des Droits de l’Homme, le Comité contre la Torture, le Comité des droits des enfants, etc, composés d’experts indépendants disposant de compétences reconnues en droits de l’homme, aux modalités ad-hoc sur les armes légères ainsi qu’aux nombreux événements spéciaux organisés par le Président de l’Assemblée Générale et/ou le Secrétaire Général de l’ONU;
7. Par ailleurs, Mandela Center International aura ainsi la tâche de soumettre un rapport quadriennal sur la situation des droits de l’homme dans le monde aux Nations unies conformément à la Résolution 2008/4 de l’ECOSOC, adoptée le 21 juillet 2008 au cours de sa 37e séance plénière ;
8. Pour mener à bien cette haute mission, Mandela Center International entend procéder à la désignation, dans les prochaines semaines, ses représentants officiels au siège des Nations Unies, à New York, aux USA, ainsi qu’à l’Office des Nations Unies à Genève (ONUG), en Suisse, à l’Office des Nations Unies à Vienne (ONUV) à Vienne, en Autriche et à la Cour Internationale de Justice (CIJ) de la Haye, au Pays Bas ;
9. Sur le plan opérationnel, Mandela Center International aura désormais le loisir de présenter des communications écrites sur les thématiques relevant de son domaine de compétence et présentant un réel intérêt pour les travaux des Nations Unies, tout comme le droit de présenter une déclaration orale devant le Conseil, avec son assentiment;
10. Dans le même ordre d’idées, Mandela Center International pourra désormais, à sa demande, être consulté par le Secrétariat Général des Nations Unies, les multiples commissions et les autres organes subsidiaires de l’ECOSOC pour entreprendre des études ou des enquêtes ou préparer des documents spécifiques à leur intention ;
11. Ainsi, fidèle à son engagement irréversible de défendre les faibles, les pauvres au même titre que les forts et les riches, sans considération de leur statut social quand ils sont confrontés à l’injustice, Mandela Center International poursuit son affirmation de creuset de promotion des droits de l’homme à l’international et annonce qu’elle va conclure, dans un proche avenir, d’importantes conventions avec d’autres ONG et institutions internationales de promotion et de défense des droits de l’homme ;

12. Afin de concrétiser ce maillage mondial, une Charte constitutive, sous forme d’un traité de représentation et d’installation des bureaux de Mandela Center International dans l’ensemble des pays phares va ainsi réaffirmer son engagement pour la promotion du droit international des droits de l’homme à travers le monde.
Eu égard à tout ce qui précède, Mandela Center International :

1. Exprime, avec fierté, son satisfécit total pour tout le travail abattu par ses coordonnateurs- pays dans le monde et le soutien multiforme de ses nombreux partenaires nationaux et internationaux ;

2. Épouse fièrement la vision de Nelson MANDELA, in Lettres de prison, : « Aucun nouveau monde ne naîtra grâce à ceux qui se tiennent à distance, les bras croisés. (…) L’honneur appartient à ceux qui ne renoncent jamais à la vérité. (…) Depuis l’aube des temps, l’humanité a respecté et honoré les hommes courageux et honnêtes ».

3. Réaffirme ouvertement que son crédo est et restera : «Quand l’injustice devient loi, la résistance est un devoir » [When injustice becomes law, resistance is a duty] »;

4. Fait clairement sien l’avis de Monseigneur Desmond TUTU selon lequel « Si tu es neutre en situation d’injustice, c’est que tu as choisi le coté de l’oppresseur », ce d’autant plus « L’arme la plus puissante entre les mains de l’oppresseur est l’esprit de l’opprimé » selon le sud-africain Steve BIKO;

5. Restera concentré sur ses traditionnelles missions, qui tournent autour de la Surveillance-Documentation-Rapportage – Poursuites (SDRP) des droits humains dans le monde : réception de toutes dénonciations portant sur les cas de violations des droits de l’Homme; la diligence de toutes investigations nécessaires; la saisine de toutes autorités administratives et judiciaires compétentes; le monitoring et la prise de position claire sur chaque cas de violation des droits de l’homme, avec un accent particulier sur les droits des enfants et des personnes privées de liberté dans les différentes unités de police et de gendarmerie, les établissements pénitentiaires; et saisine des mécanismes internationaux;

6. Continuera sereinement son travail de documentation et d’archivage de toutes les violations des droits de l’Homme afin que les auteurs répondent clairement de leurs actes le moment venu;

7. Jouera à fond sa partition, et ce quelles que soient les pressions politiques ou financières, en alliant désormais des poursuites judiciaires systématiques à l’encontre des auteurs de violations des droits de l’homme, à la pression internationale;

8. Restera, toujours, fidèle à ses principes d’Indépendance, de Neutralité, de Non-discrimination, d’Accès libre et direct aux victimes, de Professionnalisme et de Transparence;

9. Continuera sereinement à faire recours aux mécanismes régionaux et internationaux, juridictionnels ou non juridictionnels pour obtenir réparation pour des cas des victimes dont le recours interne est soit indisponible, soit inefficace ou s’étend au-delà des délais raisonnables;

10. Exprime sa détermination à apporter une assistance pluridimensionnelle aux victimes de la violation des droits de l’homme, de la torture et des injustices sociales;

11. Rappelle, avec insistance, à tous les États modernes qu’ils ont des obligations régaliennes de garantir les droits fondamentaux de tout citoyen, conformément aux instruments internationaux en matière de protection des droits de l’homme;

12. Rassure clairement les milliers de jeunes et professionnels de droit qui sollicitent au quotidien intégrer nos rangs que Mandela Center International mettra en place une plateforme progressivement dans tous les pays pour faire aboutir le rêve d’une société à visage humain.

………………………………………………………

Pour toute information complémentaire, bien vouloir nous contacter aux adresses suivantes :
Email : mandelacenter2@gmail.com mandelacenterinternational@yahoo.com ou comptoirasssitancejudiciaire@gmail.com
Tél. : (00237) 679 79 81 80 / 678 912 205 / 699 25 87 77

Fait à Yaoundé, le 05 Août 2019

Le Secrétaire Exécutif Permanent


Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here