Prosper Nkou Mvondo, Commandant opérationnel du parti Univers.
Partager

Ce samedi, après les interviews accordées par le « père et le fils » dans certains médias, concernant par exemple le financement de la campagne présidentielle, celui qui est considéré comme le porte parole de Prosper Nkou Mvondo affirme que Univers et son candidat n’ont reçu que 22 millions de Fcfa : « Nous n’avons pas atteint le score de 10% donc, on ne pouvait pas recevoir la totalité du financement et c’est la raison pour laquelle nous n’avons reçu que 7 millions de Fcfa… Il y’a un certain nombre d’éléments que je ne peux pas affirmer parce que j’attends que le listing soit tiré afin de les mettre à la disposition de tous. Ce qui veut dire que dans le cadre de cette affaire, vous avez 15 millions qui ont d’abord été déposé, puis 7 millions… ».

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Ne voulant pas s’arrêter à ce niveau, Emile Bindzi revient sur la main levée faite par les camerounais : « Dans le cadre du fund raising qui a été organisé, il y’a dans sa gestion, une grosse opacité. Initialement, au moment du dépôt de la candidature, Cabral Libii nous avait affirmé qu’il y’avait entre 30 et 33 millions de Fcfa mais, en réunion alors qu’on avait engagé la campagne, il nous affirme qu’il a reçu 43 millions. Plus tard, c’est 70 millions. Combien a finalement rapporté de fund raising ? ».

Une sortie qui vient une fois de plus susciter de nombreuses interrogations sur la cabale entreprise par l’homme qui se présente comme le «père» du candidat à qui la Cour Constitutionnelle a donné la 3ème place, lors de la proclamation des résultats.

Pourquoi une telle cabale ?

Alors que le coordonnateur du Mouvement Onze millions de citoyens multiplie les descentes sur le terrain, afin d’inciter le maximum de camerounais à s’inscrire sur les listes à la veille des élections municipales et législatives, celui dont il ne renie pas la contribution et l’accompagnement avant, pendant et après les élections présidentielles, continue à mener contre lui, une campagne de dénigrement.

Tous reconnaissent l’autonomie du parti Univers, de même que celle du mouvement Onze millions de citoyens. C’est le professeur Prosper Nkou Mvondo et ses collaborateurs qui remettent sur la place publique, le financement octroyé par le ministère de l’Administration Territoriale alors que de leur côté, Cabral et ses collaborateurs restent engagés dans l’objectif visé.

Que cachent les actions de ce professeur que les camerounais ont pourtant acclamé parce qu’au moment où tout le monde ou presque aspire au chargement il a su tendre la main à un jeune ? Est-ce une sournoise question d’argent qui cause le tollé vécu ces derniers jours ?


Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here