Partager

Aucune information n’est disponible quant au nombre, et les nationalités exactes des marins kidnappés. Les opérations de recherche lancées par autorités maritimes camerounaises se poursuivent encore sur le terrain.
Mais d’après un responsable de cette marine, qui gardant l’anonymat, s’est adressé à l’Agence France Presse (Afp), les personnes kidnappées seraient des marins asiatiques et européens.
Après l’attaque de leur navire, dans la matinée d’hier au large de Douala dans les eaux du Wouri, ces marins ont été amenés de force, pour une destination inconnue. Toujours selon la même source, les auteurs de cet enlèvement seraient probablement des pirates nigérians.
Jusqu’ici, le gouvernement camerounais n’a pas fait de sortie officielle, au sujet cet autre enlèvement qui vient renforcer le caractère criminogène et dangereux des eaux situées dans le golfe de Guinée.
Selon le Bureau maritime international, le golfe de Guinée cumule à lui seul, 73 % des enlèvements et 92 % des prises d’otages recensés dans le monde. Les zones les plus redoutées étant les larges des côtes du Nigeria, de la Guinée, du Togo, du Bénin et du Cameroun. Et dans la plupart du temps, ces enlèvements sont l’œuvre des pirates nigérians. Ces derniers attaquent les navires et enlèvent des marins dans le but d’obtenir des rançons contre leur libération.


Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here