Mebe Ngo'o Alain Edgar, Ex-Ministre des Transports, ancien Mindef.
Partager
  • 8
    Partages

C’était une autre journée longue qui a été entamée hier matin jusque tard dans la nuit. En mi-journée, la résidence de l’ex-Mindef sis à Odza dans l’arrondissement de yaoundé IV a été perquisitionnée par des enquêteurs du Tcs pendant plusieurs heures de temps avant qu’il ne retourne vers 19 heures au Tribunal criminel spécial, où il a été, à nouveau, auditionné par le procureur général. Un reporter de la chaîne de télévision, Vision 4, et son cameraman ont été agressés par des membres de la famille de l’ancien Mindef lors de cette perquisition. Jusqu’à 23h écoulées, d’aucuns croyaient que E. A. Mebe Ngo’o allait être écroué à la prison centrale de Yaoundé nuitamment. D’ailleurs, d’après  des sources concordantes, quatre mandats (lits) ont été aménagés au quartier spécial 14 de la prison centrale de Yaoundé. Des gardiens de la prison ont passé toute la nuit à rôder autour de cette enseigne pénitentiaire. Un véhicule de la police, Esir (Equipes spéciales d’intervention rapide) était également stationné. Un pick-up de couleur noire était aussi positionné en face de ce milieu carcéral.  A qui sont donc destinés ces mandats situés à proximité de la chambre de Gervais Mendo Ze, ancien Directeur général de la Crtv?
De toutes les manières, l’opinion nationale et internationale sait, depuis des semaines, que quatre personnalités de la République ayant géré les deniers publics relativement à certaines affaires sont épinglées et entendues au Tcs. Il s’agit de E. A. Mebe Ngo’o, Maxime Mbangue, Ghislain Victor Mboutou Elle et Emmanuel Victor Menye. Mebe Ngo’o fut, à l’époque de l’affaire de la société Magforce Cameroun, ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense. Le lieutenant-colonel Mboutou Elle était, précisément, chef secrétaire militaire adjoint au Mindef au moment des faits concernant cette affaire. Mbangue, quant à lui, était conseiller technique dans ce département ministériel et, antérieurement, Inspecteur du Trésor en service au ministère des Finances (Minfi). Menye, à cette période-là,  est Directeur général adjoint de la Société camerounaise des banques (Scb).
En rappel, l’information judiciaire ouverte contre l’ancien Mindef depuis un an est liée, entre autres, à l’affaire Magforce, une firme française de fourniture de matériel militaire. Il est reproché à Mebe Ngo’o une série de surfacturations de matériel destiné à équiper les armées camerounaises. L’enquête est ouverte, dans la même veine, contre trois de ses co-accusés dont l’identité vient d’être révélée.


Partager
  • 8
    Partages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here