Partager

Quelles sont les raisons pour lesquelles vous avez décidé d’être candidat RDPC aux municipales du 9 février prochain à Magba ?
Les motivations de mon engagement aux municipales du 09 février à Magba sont multiples. D’abord, je voudrais rappeler que je ne suis pas à ma première expérience. Sur le plan politique, j’ai été conseiller municipal pendant 11 ans (de 2002 à 2013), secrétaire de la section RDPC du Noun-nord de 2002 à 2007, membre et chargé de mission depuis près de 20 ans. Tout ceci me motive encore plus à donner le meilleur de moi pour le bien-être de nos populations. Sur le plan social, Je me suis toujours impliqué dans la réalisation des projets à Magba, notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation, des routes et autres infrastructures. Ensuite, nous cultivons les valeurs « d’homme-carrefour », car ayant des affinités profondes avec toutes les grands groupes ethniques locaux dans un contexte où le vivre ensemble est un facteur à consolider. Ce sont des atouts majeurs dont on a besoin pour bâtir une cité digne et exemplaire. Sur le plan professionnel ma longue expérience professionnelle au ministère de l’Enseignement supérieur et à l’université de Dschang me permettent de penser que je suis à la hauteur de ce que le Président Paul Biya attend d’un conseiller municipal de la Décentralisation. Car nous sommes à l’ère des conseillers municipaux d’expériences utiles, de connaissances, d’expertises, du savoir, du savoir-faire, du savoir-dire, du savoir promouvoir, et du savoir-vivre, en vue de l’accélération de la décentralisation. Pour terminer, après fait le tour des 17 villages de Magba où j’ai vu, j’ai entendu et échangé avec toutes les couches sociales de nos villages, il est incontestable de dire que Magba a besoin des hommes de valeurs, au contact de tout le monde pour booster son développement.
Comment entendez-vous vous faire élire ? Quels sont les arguments dont dispose votre parti ?
Pour ce qui est de l’élection de notre parti, il est clair que la composition de notre liste est déjà un facteur de succès, car on y trouve la crème sociopolitique de Magba, la jeunesse, les anciens et des femmes capables de changer le visage de Magba. Une campagne de proximité bien planifiée s’organise déjà et il est question de présenter tout ce que l’Etat, les élites et autres forces vives du Rdpc ont réalisé depuis les dernières élections, nos projets pour une amélioration sensible des conditions de vie de nos populations. Il y a des arguments, « wait and see ». Puisque des choses ont été faites même comme la route Foumban-Magba est la plus grande réalisation acceptée et reconnue par toutes nos populations.
Quelles appréciations avez-vous de la manière dont la politique est menée dans le Noun ?
J’apprécie l’évolution positive des comportements politiques qui se caractérise par le passage du fanatisme sauvage à la politique de raison. Les populations commencent à comprendre où se trouve leur intérêt… La politique de la manipulation, de la division, de l’exploitation de l’homme par l’homme, de l’égoïsme et de l’égocentrisme, de sabotage commence à avoir ses limites, A cette allure, il est possible qu’on s’attende à un grand changement politique dans le Noun. L’action de l’élite devient de plus en plus visible et productive, permettant d’espérer que l’avenir risque être différent du présent.


Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici