Honorable Jean Michel Nintcheu, Député Sdf.
Partager

Quand des députés d’une région par ailleurs région natale de M. Paul Biya, affichent de façon ostentatoire leur repli identitaire détestable au point de dire “Nous, députés à l’Assemblée nationale ressortissants de la région du Sud”, c’est tout simplement lamentable et méprisable dans la mesure où il est évident qu’ils se sont toujours manifestement considérés et s’assument désormais comme des députés de leur région qu’ils estiment entièrement à part dans le pays.

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Ils administrent la preuve qu’il ne s’est jamais agi pour eux d’être députés de la Nation toute entière. Quand de surcroît ils se permettent de mentionner dans la dite déclaration que “Nul n’a le monopole de la violence tant sur le plan international qu’à l’intérieur des frontières nationales” tout en précisant qu’ils appellent les candidats à la prochaine élection présidentielle prévue pour se tenir en 2025 à la préparer sereinement “afin d’éviter de trouver éventuellement un pays exsangue (…) et dont personne n’est maître de l’issue”, il est évident que les députés nécrophiles signataires de cette déclaration pré-génocidaire projettent des desseins inavoués sur notre vivre ensemble dont nul n’a absolument besoin en cette période délicate de la vie de notre Nation.

Puisqu’ils indiquent sans la moindre réserve qu’il s’agit d’un ” projet tribal de prise de pouvoir” et, dans une menace à peine voilée à l’endroit d’une tribu qu’ils ont déjà identifiée, qu’ils exhortent ” les ressortissants de la région dont se réclament les principaux agitateurs à se désolidariser davantage de ceux-ci comme ils ont d’ailleurs commencé à le faire”. Il est constant que cette déclaration des pré-génocidaires, puisqu’il faut désormais les appeler ainsi, est une menace explicite aux ressortissants de la région de l’Ouest puisque certaines élites aux abois de cette région sont les seules à avoir signé une pétition dans le sens de la condamnation des compatriotes de la diaspora qui ont manifesté à Genève. Ceux-ci ont été cités à maintes reprises dans la déclaration funeste du 04 juillet dernier.

En tant que député de la Nation, j’invite tous les camerounais, je dis bien tous les camerounais sans exclusive, à tourner résolument le dos à ces députés sans foi ni loi, dépourvus de la moindre consistance patriotique et de l’intérêt général qui ont manifestement décidé, à l’issue de la messe noire qui a abouti à cette déclaration potentiellement morbide, de mettre à mal notre unité nationale si chèrement acquise. Fort heureusement pour la Nation toute entière, ils passeront et la région du Sud ainsi que le pays tout entier resteront.


Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here