Ville de Douala, Cameroon
Partager

Tu sais Dr Fritz, avant je pensais qu’une partie de ton travail consistait à sillonner la ville dont tu es l’Édile, voir les choses qui ne marchent pas et les réparer. Je pense que c’est le fait que tu sois Docta qui m’a fait penser cela car je me disais que comme quand tu étais à l’hôpital tu faisais la ronde tous les matins pour voir comment ont dormi tes patients, tu ferais la même chose pour le grand malade qu’est la ville de Douala. Je réalise aujourd’hui que c’est pas ça ton travail, sinon comment expliquer que depuis 15 ans que j’habite à la Cité des Palmiers je ne t’ai jamais vu là bas. Sauf si tu es passé quand je n’étais pas là. Parce que si tu venais de temps en temps là bas, tu saurais que les travaux du pont sur le Kondi au lieu dit “carrefour cité”, initialement prévus pour durer 24 mois sont toujours en cours 6 ans plus tard. tu saurais que l’axe qui va de ce carrefour cité à l’hôpital de la cité des palmiers n’est pas différent des rues de Alep en Syrie après les bombardements des alliés. tu saurais que pour quitter la mosquée cité des palmiers pour “Haute tension” on doit traverser plusieurs cratères. Non c’est pas ton boulot de venir voir ça.
Toi ton boulot c’est de rester tranquille dans ton bureau et d’envoyer des ultimatums aux commerçants et Benskineurs par voie de communiqués. Eh bien moi je te dis alors que malgré tous tes petits Sissia, les emprises de Ndokoti sont toujours occupées par les commerçants et les moto-taxis qui font les commentaires avec les policiers en regardant la grosse télé qui est là au carrefour. Les commerçantes du marché Cité des palmiers sont confortablement installées sur la chaussée. Quand on leur parle elles disent que Ntone c’est qui? Dans cette partie de la ville il y a des enfants qui entrent déjà dans l’adolescence et qui ne savent ce que c’est qu’un trottoir. Comme dans ce pays on dit que c’est Paul Biya qui doit tout faire, peut-être que tu attends toi qu’il quitte Etoudi pour venir faire ton travail à ta place. Mais malgré tout ça, quand je trouve quelqu’un qui veut gâter ton nom je te défends.

Paul Mahel, Equipe de communication du mouvement “Now”
la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Hier pourtant, un ami qui gâtait ton nom justement, m’a demandé ce que la ville retiendra de toi quand tu ne seras plus là, et je t’avoue que là, je suis calé poster. J’ai cherché longtemps avant de me souvenir que c’est pendant ta mandature qu’on a eu le Ndjoundjou du Rond Point et même que un jour, tu es allé casser le champagne sur ça pour arroser.
Cher Dr Fritz, comme je sais que tu as beaucoup(?) de travail, je laisse d’abord comme ça pour aujourd’hui. le Chapitre 2 c’est demain. Bonne Journée


Partager

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here