Partager

Malgré des infrastructures inexistantes, et des conditions d’entrainement en deçà du standing et des exigences espérés par des observateurs avertis, l’Académie nationale de football (Anafoot) vient d’engranger une petite mais significative victoire.  En effet, l’un de ses 50 premiers pensionnaires présentés à la presse en fin d’année dernière, va suivre une formation de 2 semaines au sein de la City Football Language, un des établissements du club anglais de Manchester city.

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Âgé de 14 ans,  Noah Tafeng Yvan a quitté le Cameroun  le 3 aout dernier pour Londres en Angleterre, pour poursuivre au sein de cet établissement, un programme dédié aux jeunes footballeurs prometteurs. En compagnie de 19 autres jeunes âgés de 12 à 17 ans et originaires de 20 pays à travers le monde, il va subir 30 heures de cours sur les bases du football, et 30 autres heures de cours sur la connaissance de la langue anglaise.

Cependant, comme le précise le Bihebdomadaire Repères en kiosque ce mercredi 07 aout 2019, une importante polémique a accompagné l’annonce de cette nouvelle. Cette dernière était en relation avec les mobiles ayant conduit à la sélection du jeune Noah Tafeng Yvan, qui jusqu’ici, restent inconnus. Mais à l’Anafoot, on semble indiquer qu’il ne s’agit que des prémices d’un important processus, qui conduira plusieurs autres pensionnaires dans les installations de Manchester City ou ailleurs. «D’autres comme le jeune Noah, auront l’opportunité de voir ce qui se fait ailleurs, en espérant que nous produirons de meilleurs footballeurs d’ici 6 ans. Temps que mettra la formation de cette première cuvée» ont précisé des responsables de l’académie


Partager

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here