Edgar Alain Mebe Ngo, ancien ministre de la défense, ancien ministe des transports.
Partager
  • 8
    Partages

L’ancien Ministre délégué à la Présidence chargé de la Défense de 2009 à 2015 avait d’abord fait l’objet d’une mesure d’interdiction de sortie du territoire en fin janvier, puis auditionné au Tribunal Criminel Spécial, juridiction spécialisée dans la répression des détournements des deniers publics d’un montant supérieur à 50 millions de Fcfa, où il a même été placé en garde à vue le 05 mars.
Edgar Alain Mebe Ngo’o a été écroué quasiment un an après son limogeage du gouvernement le 02 mars 2018 alors qu’il était Ministre des Transports.
Une certaine opinion le voyait même en incarcération immédiatement après sa sortie du gouvernement. Plusieurs rumeurs sans fondement notamment sur les réseaux sociaux l’avaient même annoncé en état d’arrestation.

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

La procédure judiciaire enclenchée contre l’ex Ministre étant encore au stade secret de l’instruction, l’opinion n’est pas encore définitivement fixée sur ce qui lui est reproché.
Cependant certaines fuites dans la presse font état des détournements de plusieurs milliards de Fcfa de fonds publics par ce dernier, à travers la surfacturation du marché des équipements militaires au profit de l’armée par son entreprise Mag Force, du temps où il était Ministre de la Défense.
Même s’il est présumé innocent, ses détracteurs savourent déjà son arrestation.
Par contre les derniers soutiens de l’ancien Ministre pensaient jusqu’au dernier moment qu’il était intouchable.
Il faut relever qu’Edgar Alain Mebe Ngo’o a souvent été présenté comme un fieul du Chef de l’Etat, Paul Biya au pouvoir depuis 36 ans, dont il a été le Directeur de Cabinet, c’est-à-dire très proche de lui.
Il a ensuite été Délégué Général à la Sûreté Nationale, le patron de la police, avant d’atterrir au Ministère de la Défense.
Edgar Alain Mebe Ngo’o au regard de ce parcours était même considéré par certains comme un potentiel successeur de Paul Biya à la tête du Cameroun ; cela surtout qu’avant d’être lui-même pris dans les griffes de l’opération « Epervier »,il avait été l’un des principaux exécutants des arrestations des autres hauts commis de l’Etat interpellés dans le cadre de cette vaste opération mains propres.
Même si la descente aux enfers de l’ex puissant

Eric Boniface Tchouakeu, Editorialiste et conseillé éditorial panorama papers

Ministre peut être perçue comme la conséquence d’une lutte des clans à l’intérieur du sérail en vue de la succession à la tête de l’Etat, il n’en demeure pas moins vrai que de par ses faits et actes posés pendant longtemps, Edgar Alain Mebe Ngo’o intéresse au delà de la justice camerounaise, les justices française et espagnole qui le soupçonne à, leur tour d’être auteur ou complice des faits répréhensibles.
Paul Biya n’avait donc décidément pas beaucoup de choix concernant son ex-proche collaborateur.


Partager
  • 8
    Partages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here