Une attitude de Paul Biya lors d'un conseil Ministériel
Partager

En dépit du dialogue annoncé par le gouvernement, combattants séparatistes et armée régulière ont renoué avec les violences.
Dans le communiqué publié ce jeudi 16 mai 2019 par le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la défense, il ressort que les populations dont les domiciles ont été incendiés mercredi 15 mai 2019 à Alachu près de Mile 7 et Mile 8 à Bamenda seront indemnisées. Le ministre Joseph Beti Assomo dit qu’il s’agit là d’une décision du chef de l’État, en guise de réconfort.
Selon le même communiqué, deux soldats ont été abattus dans la soirée de mercredi 15 mai 2019 à Alachu près de Mile 7 et Mile 8 à Bamenda. Ils ont reçu les balles dans un accrochage avec les Ambazonia fighters.
Des sources locales nous rapportent qu’une clinique locale a été incendiée et certains véhicules détruits à Alachu.
Les ambazoniens méprisent l’appel au dialogue lancé par Paul Biya ?
Les combats ne font que s’intensifier entre armée et séparatistes, alors que le gouvernement camerounais et la communauté internationale parlent beaucoup plus de dialogue ces derniers temps.
« À part l’indivisibilité du Cameroun, le président de la République est prêt à organiser un dialogue formel pour résoudre la crise… Le président de la République m’a demandé de dire que hormis la séparation et la sécession, toute autre chose peut être discutée », a déclaré le Premier ministre, Joseph Dion Ngute à la Crtv. Cette déclaration du chef du gouvernement, a été faite ce jeudi 9 mai 2019 à Bamenda, à l’entame de sa visite de travail de quatre jours dans la région du Nord-Ouest, l’une des deux régions en proie depuis près de trois ans, à une crise sociopolitique. Cette sortie du Chef de gouvernement qui est en campagne de paix sur haute instruction du Président de la République, Paul Biya, intervient à un moment où le gouvernement s’était longtemps opposé à un dialogue national, proposé par les hommes de Dieu, la société civile, certains partis politiques et même la Communauté internationale.
C’est dont dans ce contexte que les séparatistes s’attaquent à nouveau à l’armée. Cette attaque est d’autant plus préoccupante que le Premier ministre est encore au sud-ouest, où il poursuit sa mission de paix. Il apparait donc clair que les séparatistes ne sont pas prêts à déposer les armes, et à répondre à l’appel au dialogue, que lance Paul Biya.

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public


Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here