Joseph Dion Nguté en compagnie de Philémon Yang et quelques mêmbres du gouvernement.
Partager

Dans l’opinion, il se dit que le Premier ministre redoute fortement la menace des combattants séparatistes. C’est la raison pour laquelle il préfère démarrer sa tournée le mardi plutôt que le lundi. Car les ambazoniens ont fait de tous les lundis en zone anglophone, des journées de villes mortes. Tout le monde est contraint de ne mener aucune activité, sous peine de violentes représailles.
À Yaoundé la capitale du Cameroun, il se dit sous cap, que « même au gouvernement, on ne badine pas avec le Gostown des amba-boys ». Cette déclaration aux relents moqueurs est consécutive à l’agenda du Premier ministre Joseph Dion Ngute, en visite en zone anglophone, depuis le 9 mai 2019. Un constat est clair. Que ce soit à Bamenda dans le Nord-ouest ou à Buéa dans le Sud-ouest, le messager du chef de l’État, évite de mener ses descentes les lundis. Dans le chef-lieu du Nord-ouest, il a débuté sa tournée un jeudi, et dans le chef-lieu du Sud-ouest, c’est un mardi que débute sa visite. Il apparait donc clairement, que dans cette partie du pays en proie à violences depuis près de trois ans, le Premier ministre évite d’y mener des activités les lundis.
Pour des observateurs s’exprimant sous cap, notamment devant des kiosques à journaux, « c’est que Monsieur Dion Ngute est sage. Il évite de travailler les lundis en zone anglophone, afin de ne pas perdre sa vie. Les Amba-boys sont sans pitié avec ceux qui boycottent le gostown », déclare un lecteur, face aux regards consentants de ses voisins.
Dans le cadre de la crise dite anglophone qui sévit dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, des redoutables groupes armés ont instauré depuis près de deux ans, des journées villes mortes, plus ou moins respectés dans les deux régions. Celles-ci ont lieu tous les lundis. Toutes les populations sont contraintes de les respecter sous peine de représailles mortelles, car les efforts de dissuasion du gouvernement ont été vains.
C’est donc dans ce contexte qu’intervient la première visite de Joseph Dion Ngute en zone anglophone, depuis sa nomination aux fonctions de Premier ministre le 4 janvier 2019. Le chef du gouvernement est porteur d’un message du Chef de l’État. Paul Biya appel les populations à l’apaisement, et se montre désormais ouvert à tous dialogues devant aboutir à la résolution définitive de la crise qui déjà causé la mort de 1850 personnes, selon l’ONG international Crisis Group.

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public


Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here