Partager

Le président du Bureau exécutif de cette association, Ondondo Patric Marius, a été explicite dans sa déclaration face à la presse. « Nous avons identifié une société qui fournit les masques à nez selon les normes établies par l’Anor et le gel hydro alcoolique à 1200 fcfa. L’Apee nationale s’engage à hauteur de 200 Fcfa et le reste de 1000 Fcfa devant être supporté par chaque parent.

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Donc chaque parent doit débourser 1000 FCfa par enfant qui aura droit au masque à nez et au gel hydro alcoolique auprès de chaque Apee des établissements scolaires », a-t-il lancé comme mesure phare que son association entend mener pour lutter contre la propagation du Covid-19 dès la reprise des classes. En plus de cette obligation faite aux parents d’élèves, le président a manifesté son souhait de voir tous les établissements secondaires dotés de cubitainers et sceaux robinets pour loger les produits désinfectants à mettre à la disposition des élèves. Pour en arriver à cette fin, il préconise de demander aux différents bureaux des Apee « de trouver des moyens et astuces avec leurs chefs d’établissements pour pourvoir leurs établissements de ces matériels et les âmes généreuses seront bien accueillies ». Dans la foulée, il a également salué les différentes mesures prises par le ministre des Enseignements secondaires.

« L’aménagement des toilettes dans les établissements scolaires ; l’insistance pour l’installation des points d’eau dans tous les établissements ; la sensibilisation sur la non-violence en milieu scolaire et l’adoption de la vidéo surveillance dans les établissements scolaires ; la répartition des élèves en 24 par salles de classe pour la reprise des cours du 1er juin », entre autres.

Ondondo Patric Marius, a terminé son propos en laçant un vibrant appel aux parents et aux éducateurs d’être effectivement à la tâche dans cette lutte contre le Covid-19. Il en va ainsi d’une plus grande vigilance dans le contrôle du respect des mesures sanitaires par une meilleure propreté, de veiller à la qualité des produits alimentaires consommés, l’appel lancé aux bonnes volontés pour la désinfection des établissements scolaires. « Si tout le monde assume sa responsabilité l’école va bien se passer », a-t-il conclu.

Un guide de réactions face au Covid-19
C’est Kwayeb Mbiada Ghislain, le président d’honneur de cette association et par ailleurs 4ème adjoint au Maire de la ville de Yaoundé, qui a communiqué ce guide né de la concertation avec les établissements scolaires de l’arrondissement de Yaoundé 6. Le résultat de ce travail concerté vise un deux objectifs. En premier lieu, il est question d’assurer le respect et l’application des mesures de prévention contre le Covid-19 en milieu scolaire et en deuxième lieu, de réduire le fardeau socio-économique de la reprise scolaires sur les établissements.

Au nombre des 13 points de ce guide, on peut retenir entre autres. « Toutes les mesures de prévention sont sous la responsabilité et la vigilance des surveillants généraux des établissements scolaires ; moins de 30 élèves par classe ; dispensation des cours à mi-temps (matin et après-midis) ; un cubitainer de 100 litres de gel à l’entrée de chaque établissement accompagné des sceaux de 10 litres installés au niveau des surveillances généraux pour une distribution rationnelle et efficiente; désinfecter les salles de classe de chaque établissement, tous les samedis à partir de 15 heures jusqu’à 19 heures », sont quelques-unes des mesures de ce guide. Kwayeb Mbiada Ghislain est convaincu par ailleurs que l’anticipation dans la lutte contre le Covid-19 est meilleure que le plus beau des vaccins.

« En ce qui concerne les collectivités territoriales décentralisées, nous allons voir ce qu’il y a lieu de faire. Nous n’allons pas rester indifférents ; en tant que maire, nous allons désinfecter les établissements scolaires de Yaoundé 6ème », s’est-il ouvert à la presse. Plus que deux semaines, et les hostilités grandeur nature seront ouvertes contre la jeunesse camerounaise dans la lutte contre le Covid-19. La grande victoire sur ce virus infernal passe assurément par le respect scrupuleux des mesures, autant dire par la discipline de tous et de chacun.


Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici