Aperçu d'une tribune en construction de l'un des stades d'entrainement à Garoua, Cameroun, le 2 août 2018. (VOA/ Emmanuel Jules Ntap)
Partager
  • 10
    Partages

En l’état actuelle des choses, on se demande si le pays de Paul Biya pourra être prêt à organiser de manière idoine cette compétition en 2021. Plusieurs chantiers de Garoua sont à l’arrêt complet depuis des mois et, à Limbé, le risque sécuritaire posé par l’insurrection armé ne s’estompe pas.

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Qui prendra le risque de faire jouer des professionnels dans un environnements propices aux attaques et enlèvements de toute sorte ?

Dans un communiqué paru ce lundi, le principal dirigeant de Prime Potomac annonce qu’un mouvement de grève paralyse les travaux dans les chantiers confiés à sa compagnie, Prime Potomac. Ceci aurait été créé par le fait que plusieurs médias ont annoncé le paiement par l’État Camerounais des paiements et que les comptes internes ont été complètement épurés.

Ben Modo explique que sa compagnie n’a pas été payé depuis des mois et que c’est la raison pour laquelle les travaux, dans la quasi-totalité des chantiers dont il a la charge, sont à l’arrêt et ce depuis des mois : « Nos travaux, dans cette région, sont en arrêt depuis plusieurs mois. Une situation est très difficile pour tout le monde, y compris nos employés et leurs familles ; ainsi que nos fournisseurs au Cameroun et aux Etats-Unis », a communiqué l’entreprise.


Partager
  • 10
    Partages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here