Les deux chambres du parlement camerounais réunis en congrès
Partager
  • 4
    Partages

L’ouverture de la présente session parlementaire recouvre deux enjeux : le premier est lié au renouvellement des bureaux des chambres haute et basse du parlement. D’après la constitution de la République, chaque début d’année au parlement donne lieu à l’élection des membres des bureaux de l’Assemblée nationale et du sénat. Bien de concitoyens qui suivent, de près, cette actualité se posent, à coup sûr, la question de savoir si ces deux chambres connaitront des chamboulements à la tête ou, du moins, quelques changements dans l’architecture du personnel desdites instances.

la RTS, la radio des majors. Notre radio partenaire, fête ses 20 ans de service public

Signalons que députés et sénateurs reprennent du service ce jour quatre mois après la presration de serment du Chef de l’État, qui a placé sa mandature sous la bannière du septennat des grandes opportunités. Autre enjeu non des moindres de cette session parlementaire elle se déroule ce mois au moment où le président de la République a annoncé, le 31 décembre 2018, dans son message de fin d’année à la nation camerounaise, la tenue probable, cette année, des élections régionales, législatives et municipales.

Aussi est-il important de noter que du côté de l’Assemblée nationale, l’on s’achemine, inexorablement, vers la fin du mandat des députés. Malgré tout, cet état de faits ne dispense pas les élus du peuple de voter les lois et de contrôler l’action gouvernementale. Ce sont, singulièrement, les doyens d’âge qui présideront les bureaux d’âge à l’Assemblée nationale et au sénat.


Partager
  • 4
    Partages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here