PARTAGER
Gaston Ouassenan Koné, victime d'un empoisonnement s'est confié à PanoramaPapers

Au point qu’ils sont dans un état de panique voir de peur. Ces hommes politiques vivent aujourd’hui dans une sorte de menace permanente.

Un homme politique proche du partir démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) dans ses d’élévations faites ce dimanche 2 décembre 2018 à PanoramaPapers explique que le régime d’Abidjan utilise ce procédé d’empoisonnement pour se débarrasser des opposants gênants.

L’épisode de Gaston Ouessenan Koné, général à la retraite et vice président du Pdci soutient dans une déclaration transmise à PanoramaPapers qu’il a été bel et bien empoissonné avant d’être évacué d’urgence d’abord par hélicoptère à Abidjan, ensuite sur la France ou il a été traité.

L’empoissonnement dont Ouassénan aurait été victime reste la plus symptomatique car il révèle au grand jour les pratiques criminelles et les penchants à faire du mal à certaines personnalités dans le milieu politique ivoirien.

Après Ouassenan, il a eu un fait, pour le moins gravissime, qui se serait produit au domicile d’un très haut responsable du Pdci aux Ii Plateaux (quartier résidentiel ).

Les faits se seraient déroulés mi-octobre 2018.

Notre source nous informe que la gouvernante de celui ci qui totalise 20 ans de service chez ce haut responsable du Pdci aurait été démarchée pour contaminer par un puissant poison la nourriture de son patron avec la promesse mirobolante d’une somme de 100 millions de F Cfa.

L’objectif étant de faire mourir de manière instantanée son employeur.

Elle aurait été en effet chargée d’infecter le poison avec un liquide incolore contenu dans une petite bouteille, le repas de son patron. Après avoir fait semblant d’accepter l’offre, c’est en pleurs qu’elle aurait informé son patron.

Dans son entourage, la psychose est à son paroxysme.

Pour ce qui concerne Gaston Ouassenan, plus d’un veinard, c’est un véritable miraculeux, car, il était sur le point de passer du “gris au vert” si Bédié n’était pas diligemment intervenu, après avoir été, selon lui, empoissonné à Korhogo (Nord).

L’ancien président du groupe parlementaire du Pdci s’était en effet rendu dans la capitale du Poro (Korhogo) pour représenter Henri Konan Bédié aux obsèques de Teneva Victor, ancien maire du Pdci de la localité.

C’est au cours de cette cérémonie funèbre, que le général Ouassenan a été pris violemment d’un malaise suite à un “empoisonnement” dont il a été victime.

Reste à savoir cette véritable main qui se cache dernière l’empoissonnement des hommes politiques ivoiriens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here