PARTAGER
Luc Assamba de son vivant

Celui qui était, jusqu’alors, président de la ligue de football du Centre, est mort des suites d’un Accident vasculaire cérébral (Avc). La dernière fois que Luc Assamba a été aperçu, c’était lors d’un meeting de la campagne électorale de la commission départementale de la section Rdpc du Mfoundi II, dont Laurent Serge Etoundi Ngoa, membre du comité central du parti au pouvoir, était le président. Ce meeting, qui avait drainé une foule importante de militants et sympathisants du parti du flambeau ardent ce jour-là à Tsinga, Etetak, Mokolo, etc, a consisté à battre le rappel des troupes et rallier tous les militants de base dans le dessein d’élire, à nouveau, Paul Biya au scrutin présidentiel du 7 octobre dernier. Paul Eric Djomgoué, député Rdpc du Mfoundi II, et Luc Assamba, maire de la commune d’arrondissement de Yaoundé II, ont été, tous les deux, au cœur de l’organisation des meetings de campagne du Rdpc dans cette section. “Rdpc Oyieeee Rdpc Oyieeee Rdpc Oyiee Yieee Yieee… pouvez accepter qu’un autre homme politique vienne remplacer le président Paul Biya au pouvoir? Pouvez-vous accepter que Kamto, Cabral Libii, ou tout autre viennent gagner l’élection présidentielle? Paul Biya a créé les plans de développement, le ibéralisme communautaire, les plans d’ajustement structurel pour lutter contre la crise économique, etc. Vous voulez encore quoi?”, questionnait alors L.Assamba, de son vivant, aux populations locales de la gare routière de Mokolo, toutes passées sur le site de la tenue du meeting. Des militants répondaient, tous en choeur: “Non”. Comme pour accréditer la thèse du maintien de l’homme du 6 novembre 1982 au pouvoir.

Luc Assamba, désormais ex-maire de Yaoundé II. –Rip-

L. Assamba, maire de la commune d’arrondissement de Yaoundé II, et membre de la grande famille du football, qui se préparait, d’ailleurs, pour les échéances électorales à la Fédération camerounaise de football(Fecafoot), dans les prochaines semaines, meurt le 16 novembre 2018 des suites d’un Avc. L’on se souvient, dans la même veine comme si c’était hier, du décès, le 15 novembre 2012, de Theophile Abega Mbida, alors maire de la commune d’arrondissement de Yaoundé IVeme, des suites aussi d’un Avc. L’ancien dirigeant de Canon de Yaoundé était, lui aussi, membre de la grande famille du sport- roi. Des membres proches de la famille de l’ancien milieu offensif des Lions indomptables des années 80 ont, d’ailleurs, eu une pensée triste ce 15 novembre 2018, en commémorant, dans la discrétion, le 6ème anniversaire de la mort de Théophile Abega.

La série noire, pour les acteurs de la scène publique, a démarré dans la nuit de dimanche, 11 novembre dernier. Ernest Obama, directeur général de Vision 4, a été victime d’un braquage à mains armées dans son domicile. Le mercredi, 14 novembre dernier, l’artiste-musicien camerounais, Avenir Ava, à été, lui aussi, victime d’un braquage à mains armées à l’entrée de son domicile sis à Nkoabang 10ème arrêt. Trois jours après, Ab.
Trois jours après, l’auteur du titre à succès “Abie” est toujours interné au Centre des urgences de l’hôpital central de Yaoundé. Ce vendredi, 16 novembre 2018, Ralph de Claudy, ancien animateur de la Rts et chef de chaîne de “Dream fm”, est mort au urgences du Centre hospitalier universitaire(Chu) de Yaoundé. Son corps a été déposé à la morgue de l’hôpital Jamot.

Paix à l’âme de ces défunts acteurs du football camerounais!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here