PARTAGER
Ralph de Claudy, Chef de chaîne de Dream Fm à ce jour où il s'en va si tôt.
Né le 3 juillet 1979, Ralph de Claudy, de son vivant, a été piqué par le virus de la radio durant le cycle secondaire vers la fin des années 90. Au cours d’une randonnée vacancière dans la capitale métropolitaine, Cyriaque Claude Boade n’hésite pas à déposer, en juillet 2003, une demande de stage de vacances à la guérite de la maison de la Radio télévision siantou (Rts), ancienne dénomination de la chaîne des majors. Coordonnée par Martin Désiré Brouta, Jean-Claude Ngué et Alain Ossomba, la cuvée des jeunes animateurs et journalistes en herbe est constituée de Eric Boniface Tchouakeu, Ebenizer Diki, Visley Oyié, Agnès Sinfo, Julianna Tadda, Chris Bobby, Soleil Leka, Xavier-Pierre Essomba, Paulin Yanga et Ralph de Claudy. Au terme de deux mois de stage de vacances, Ralph de Claudy figure parmi le top 3 des meilleurs des meilleurs animateurs ayant bénéficié d’une gratification symbolique en terme de récompense. Quelques mois plus tard, le jeune dilettante en animation fait valoir son talent à l’émission des jeunes dénommée “Futuroscope”, qui est le moule ou, plus prosaïquement, la pépinière des journalistes et animateurs de la Rts.
Chemin faisant, le fils natif du Mbam devient rubricard  dans une émission présentée par Big Maggui, qui s’est mué, quelques années plus tard, en homme en tenue. Ce programme était diffusé de 1 à 3h du matin tous les dimanches. Celui qui avait alors 24 ans à l’époque faisait ses premiers pas dans le champ de la collaboration médiatique. En octobre 2016, Benjamin Fouda Effa est nommé Chef de chaîne de la Rts. Occasion opportune, pour le nouveau patron de la chaîne sur la scène, d’imprimer ses marques singulières relativement au re-aménagement des programmes en tant que manager. Tous les employés -journalistes, animateurs et collaborateurs extérieurs- sont alors priés de déposer, chacun(e), un synopsis d’émission auprès du chef service de la programmation de la Rts, Eugène Messina. Ralph de Claudy, qui fait, à l’époque, office de collaborateur extérieur, fait parvenir un synopsis d’émission d’animation, dont le titre est “Night fever”, synopsis retenu dans la nouvelle grille des programmes. Diffusé tous les vendredis (espace 22h-minuit), ce programme interactif tient en haleine le grand public à telle enseigne que Ralph se mue, sans coup férir, en animateur-séducteur des auditeurs de la fréquence des majors.
En 2011, à la faveur de l’implémentation d’une nouvelle grille des programmes, l’animateur filiforme démontre, à nouveau, sa virtuosité et sa singularité, en proposant un nouveau concept retenu intitulé “Le grand show live”, diffusé tous les samedis (espace 22h-minuit). Bien d’artistes-musiciens locaux connus de l’agora y sont reçus comme invités: Ama Pierrot; Aie Jo Mamadou, Richard Amougou; Coco Argentée, Mani Bella, Mathematik de petit pays, Bachou Silla, etc. Lorsqu’une brouille a droit de cité en 2015 dans l’environnement interne à la Rts au point d’entraîner une migration massive des employés dans d’autres espaces radiophoniques, l’animateur jovial et convivial quitte la station de radio et dépose ses valises à Royal Fm, où il présente deux programmes d’animation, dont le premier se déroule du lundi au vendredi (espace 19-21h), et le second tous les samedis (espace 20-22h).
Après un an de prestation radiophonique sur l’antenne de Royal Fm, où il bénéficiait d’une rémunération déterminée, Ralph tombe malade en 2017. Quatre mois d’instabilité sanitaire le contraignent à cesser toute production à l’antenne tellement l’homme était mal en poing. L’ancien collègue est alors interné, de toute urgence, à l’hôpital Jamot tant il souffre d’une infection pulmonaire. En fin d’année 2017, le jeune talentueux animateur est, quelque peu, rétabli et reprend, progressivement, sa vitalité d’antan. En début d’année 2018, il est sollicité par le promoteur d’une nouvelle chaîne Fm urbaine à Yaoundé, “Dream Fm”, dont le transfuge de la Rts tient les rênes durant quelques mois avant son décès ce matin à 6h et 20mn aux urgences du Chu. D’après son frère cadet, qui s’est confié à nous, c’est le week-end dernier que Ralph de Claudy a commencé à ressentir des signes de lassitude et d’accès palustre. Le jeudi, 15 novembre 2018 en soirée, son état de santé s’est aggravé au point où, son cadet social dont il est garde-malade, depuis deux semaines, se substitue, contre toute attente, à ce rôle et conduit son frère aîné au Chu dans la nuit. Malgré le fait d’avoir subi des soins intensifs toute la nuit, Ralph de Claudy rejette du sang, se sent émoussé et rend l’âme en début de matinée. Le virtuose de l’animation-radio laisse une famille éplorée et inconsolable, qui a déposé son corps, cette fin de matinée, à la morgue de l’hôpital Jamot de Yaoundé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here