PARTAGER
Communiqué du Chu de Cocody.

7 morts déjà au Chu de Cocody pour cause de la grève, comme annoncé par une source hospitalière à PanoramaPapers ce mercredi 7 novembre.

Au Chu de Treichville où nous nous sommes rendu ce jour, l’ambiance est devenue morose et les parents des malades ont le visage marqué par une grande inquiétude. Des infirmiers des urgences médicales ont déposé leurs blouses pour grossier le nombre dudit établissement.

Cette situation de ralentissement des services est aussi au niveau des blocs opératoires ou des infirmiers et autres agents ont déserté les lieux.

Même décor au niveau des hospitalisations où des malades n’avaient pas reçu de visite à notre passage, car les infirmiers observent le mot d’ordre de grève.

Le Chu de Treichville, en tout cas, a perdu l’ambiance habituelle.

Si le scénario du Chu de Treichville est semblable à celui de Yopougon où plusieurs services sont fermés où fonctionne au ralenti, un service à Yopougon est au centre des préoccupations.
Il s’agit de celui des dialysés. Il est quasiment fermé.

Cette situation de grève est préoccupante. Le gouvernement ivoirien qui jusque là avait durci le ton, souhaite désormais discuter avec les grévistes.

Pour rappel, depuis le lundi 5 novembre, le personnel soignant et administratif de la santé est en grève de cinq jours sur toute l’étendue du territoire national, comme révélé par PanoramaPapers.

Ils réclament le paiement aux personnels soignant de 150 points d’indices, l’octroie de logement à tout le personnel soignant et administratif, la revalorisation du taux de prime d’intéressement du secteur santé payable par trimestre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here