PARTAGER
Paul Biya, prestation de serment du Chef l'Etat.
Encore un autre concept pompeux et, pour l’instant, creux proposé, en terme d’offre politique, au bas-peuple camerounais. Au départ, ce fut le “septennat des grandes ambitions” conceptualisé et implémenté par l’homme du 6 novembre 1982 de 2004 à 2011. Par contre, au cours du septennat 2011-2018, c’est le concept des “grandes réalisations” qui a été théorisé. Ce qui est curieux dans le listing de ces terminologies idéologico-politiques, c’est que quiconque ne perçoit pas, en termes de construit praxéologique, une constellation d’objectifs, de moyens d’action, de mesures, d’attentes et et de résultats destinés à être atteints à court, à moyen et à long terme. Point n’est besoin de faire germer, dans la forêt camerounaise, un ensemble de termes pompeux, vaseux et creux sans attache sociale, économique, politique et culturelle avec la démographie galopante. Encore faut-il structurer une nomenclatura de déterminants permettant d’assurer la lisibilité, la traçabilité et, par corollaire, l’opérationnalité de ces concepts politiques de l’homme du 6 novembre 1982.
Que met-on dans “grandes ambitions”? Que met-on dans “grandes réalisations” et que met-on dans “grandes opportunités” au demeurant? A quoi réfère le qualificatif “grandes”? Quels déterminants intègre Paul Biya dans le référentiel “ambitions”? Quels invariants l’homme-lion insère-t-il dans le concept “réalisations”? Et quels indicateurs qualitatif quantitatif et d’impact social durable et fiable enfouit-il dans l’expression “opportunités”? Autant de questions et d’interrogations auxquelles il est difficile de répondre pour ceux qui appartiennent au système en place. De plus, il n’y a pas, à proprement parler, une politique programmatique en termes de chronogramme d’actions et d’activités permettant de rendre ces concepts boursouflés opératoires sur le terrain de la réalisation des faits. D’ailleurs, nous avons cherché, en vain, le bilan des premiers concepts usités et rendus publics, en l’occurrence ceux de “grandes ambitions” et de “grandes réalisations”. Quels ont été les acquis et les passifs de ces courants de la pensée politique et de la philosophie biyaiste du Renouveau? Sept ans après chaque mandat, il est difficile, pour des analystes socio-politistes, d’en faire une évaluation systématique et critique de manière à palper, en termes de faits concrets, le stock des réalisations sous l’ère du Renouveau.
En conséquence, même le septennat des grandes opportunités, dont le cycle vient de lever ses rideaux, n’aura pas, au demeurant, un impact social au point d’évaluer, in fine, les acquis réels. Sans conteste, le Cameroun est en passe de surfer sur le paradigme de la reproduction du même scénario de la statique sociale et non de la dynamique sociale. Rien ne peut être escompté véritablement tant Paul Biya n’a pas structuré, de fond en comble, comment les grandes opportunités vont s’échelonner durant sept ans. Le Président de la République parle, entre autres, de l’objectif de l’émergence à atteindre-un autre concept “l’Émergence en 2035”-, de l’implémentation de la politique de l’industrialisation et de la révolution agricole. Mais comment, pragmatiquement, ces trois invariants vont être agencés dans la philosophie du Renouveau gouvernée et colonisée par les scories structurelle et fonctionnelle, telles que l’inertie, la mal gouvernance, la corruption, la concussion, la prévarication, le népotisme, le clientélisme, l’irrédentisme, le sectarisme, l’ethnocentrisme et l’ethno-fascisme. Ne faut-il pas, dans l’optique de nettoyer les écuries d’Augias, procéder à un balayage systémique et systématique des strates bureaucratiques? Quel est même ce système, où P. Biya vient découvrir, in extremis au crépuscule de sa vie, les grandes opportunités? A quoi réfèrent-elles d’abord? A l’état actuel de l’évolution des événements au Cameroun, rien ne sera escompté de façon positive au cours de ce septennat des grandes opportunités. Encore un autre concept vaseux, pompeux et creux!!!!!!!!!
Triste Cameroun!!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here